Solutions de logistique urbaine et de mutualisation

Stockage de marchandises

Alors que les habitudes de vie et de consommation évoluent constamment, il est essentiel que les secteurs du transport de colis et du transport de marchandises s’adaptent en conséquence. Qu’est-ce qu’une solution de logistique urbaine performante ? Pourquoi doit-elle faire sa révolution ? Quels sont les intérêts à mutualiser les moyens ?

L’exemple Urby

La société Urbycliquez ici pour plus d’infos, a été développée par le groupe La Poste. Il s’agit d’une solution de transport et de livraison mutualisée taillée sur mesure pour les grandes agglomérations devant gérer le surplus d’activité engendré notamment par l’explosion du commerce en ligne. Elle s’appuie en effet sur des véhicules à faible niveau d’émissions (polluantes et sonores), des vélos et autres moyens de déplacement respectueux de l’environnement. Elle s’adresse à tout public (transporteurs, artisans, commerçants, collectivités, entreprises et aussi les particuliers).

L’entreprise poursuit son développement dans les plus grandes villes françaises. Elle compte actuellement près d’une vingtaine de centres (pour le stockage de marchandises) et une dizaine d’autres devraient voir le jour d’ici la fin de l’année 2020.

S’adapter à l’évolution de la société

L’explosion de la consommation sur le web n’est pas seule raison qui impose de réinventer la logistique du dernier kilomètre dans les grandes zones urbaines. Conscientes des enjeux environnementaux, les municipalités sont en effet de plus en plus nombreuses à chasser des centre-villes les véhicules polluants et bruyants.

Les véhicules propres permettent de résoudre en partie ce problème. Respectant parfaitement la législation, ils ne sont toutefois pas en capacité de parcourir autant de distance que leurs homologues fonctionnant au Diesel. C’est pourquoi il est primordial de repenser les plans d’aménagement urbain. Il faudrait ainsi prévoir la construction de nouvelles zones logistiques implantées à proximité immédiate du cœur des villes. De taille relativement modeste, elles serviraient avant tout à la redistribution des marchandises. Elles seraient alors alimentées via des flux et solutions de transports plus massives. D’après les experts, un tel système permettrait de réduire sensiblement la distance finale de livraison avec, pour conséquence immédiate, une diminution globale des émissions polluantes.

Créer un cercle vertueux

L’objectif dans les années à venir consiste à améliorer encore la fluidité du trafic urbain afin d’apporter plus de confort aux destinataires tout en diminuant les diverses nuisances. Des outils sont d’ores et déjà à disposition des décideurs. Il s’agit notamment de l’exploitation des données numériques (Big et Open Data) mais aussi de la mutualisation des moyens afin de disposer d’une offre de transport multiple et de tournées bien organisées. De plus, la multiplication des projets de “Smart city” (ou ville intelligente) va accélérer les développements en cours. Plus connectée, elle se veut également plus participative. Elle permet ainsi à chaque utilisateur de s’exprimer et de faire évoluer le dispositif pour le bien de la communauté.

Il convient en effet de faire participer un maximum d’acteurs. Des exemples actuels prouvent ainsi que le monde l’immobilier a aussi son rôle à jouer. Il peut prendre en compte les besoins logistiques lors de la création de nouveaux projets. Le quartier de Beaugrenelle à Paris (dans le XVIIIième arrondissement) et certaines zones à Marseille, Lille et Lyon disposent dès à présent de plusieurs équipements (plates-formes, hubs…) parfaitement intégrés au paysage urbain environnant. La solution passe probablement par ce genre de projets collaboratifs.

Pourquoi opter pour un déménagement avec garde meuble ?
Choisir un logiciel adapté pour les professionnels de la logistique